Eve-Lyne's blog

Retour sur un séjour professionnel au Museu da Pessoa (Brésil) - Eve-Lyne Cayouette Ashby

DE RETOUR DU BRÉSIL, DES IDÉES PLEIN LA TÊTE!
Janvier 2010

Sandra Gasana et moi avons passé deux semaines au Brésil pour rencontrer les gens du Museu da Pessoa (Musée de la Personne). Nous avons fait le voyage en compagnie de deux membres de l’équipe du Centre d’histoire de Montréal qui travaillent également avec l’histoire orale et la mémoire. Le séjour a été en partie financé par l’Office Québec-Amérique pour la jeunesse et par Histoires de vie Montréal.

Retour sur un séjour au Museu da Pessoa (Brésil) - Sandra Gasana

Formation au Musée de la personne de São Paulo…
Janvier 2010

Impressions sur ma première entrevue - par Gabriela Mizrahi

Depuis quelques semaines déjà, des élèves de cinquième secondaire de l’École internationale de Montréal participent à un projet qui allie pédagogie, entrevues d’histoire de vie et conception d’une exposition.

Pour en savoir plus sur ce projet: http://histoiresdevie-chili.blogspot.com/

Voici le blogue de Gabriela Mizrahi qui a réalisé sa première entrevue récemment.

"My impressions of the interview with Claudia

Reflections on a Playback Theatre Performance, by Lynsey Grosfield

“I’m sinking in the quicksand of my thought”

I just completed my first formal activity as an intern for the Montreal Life Stories Project, filming a small-scale “Playback Theatre” event at Concordia University. This was to serve as an introduction to my future work with the Oral History and Performance working group, in which I will be interviewing Montreal artists who utilize their mode of expression to convey their experiences of displacement: either as refugees, immigrants, or survivors of violence or genocide (or possibly all of the above).

Stagiaire au sein du groupe Histoires de vie en éducation - Rapport de Sara Maranda-Gauvin

Stage réalisé du 22 janvier au 27 octobre 2009

*Mon parcours au fil du projet Histoires de vies*

Histoires de vies des Montréalais(es) déplacé(e)s par la guerre, le génocide et autres violations aux droits de la personne est plus qu’un projet universitaire: c’est un projet de société. J’y suis entrée avec beaucoup d’intérêt, de curiosité et de motivation pour apprendre de façon « particip-active ». Rapidement, je me suis rendue compte de l’ampleur de ce regroupement d’acteurs et d’actions qui surpasse l’individu.

Syndicate content